Vosges : caractéristiques et histoire du département

Le département des Vosges tire son nom du massif montagneux éponyme. Il se situe dans la Lorraine et compte 507 communes. On y vient pour se délecter de ses forêts qui s’étendent à perte de vue. On aime également les activités qui se multiplient quand vient l’hiver. C’est évidemment sans oublier le patrimoine local. Dans les Vosges, vous aurez aussi la perspective de visiter le musée de la poupée, celui du train miniature, de la terre, du bois ou de l’image. La gastronomie est exceptionnelle. Glaces, tartes, fromages, pains d’anis et autres quiches lorraines font partie de ces délices qui n’attendent qu’à être dégustés.

L’histoire des Vosges commence vraiment à l’époque de César. Il nomma les habitants “Leuces” et les désigna comme ses alliés lorsqu’il dut affronter les suèves. Au Ve siècle, le territoire subit l’invasion barbare. Il est en grande partie ruiné par les vandales. Puis les Francs étendirent leur domination de la Gaule. Clovis intégra les Vosges à son territoire. Les désolations et les épisodes religieux se succèdent au fil des siècles. Les Vosges connaissent tour à tour la gloire et la misère. Mais les habitants ne manquent pas de ressources. Et malgré les périodes difficiles, des villes naissent progressivement et évoluent dans la prospérité. Le département des Vosges n’est créé qu’en 1790, au cours de la Révolution Française.

A la découverte d’Epinal

Epinal est le chef-lieu des Vosges. La ville compte environ 32 000 habitants. Elle a été fondée aux environs de 980 et à l’instar du département auquel elle appartient, Epinal traîne derrière elle un passé aussi riche que tourmenté. Il en subsiste aujourd’hui de nombreux édifices arborant de multiples styles architecturaux. La ville a connu la gloire mais aussi les défaites. Elle progresse néanmoins avec une certaine régularité et c’est ce qui lui a permis de devenir aujourd’hui un remarquable pôle économique.

Les traditions et la modernité se côtoient très naturellement dans un décor d’exception. Dans une même rue, vous pouvez ainsi tomber sur des constructions datant des siècles passés et des constructions résolument futuristes.

Epinal est surtout connue pour ses images. Dans les temps anciens, des images étaient imprimées pour permettre aux personnes illettrées d’en apprendre davantage sur des sujets comme l’histoire ou la religion. De nos jours, la Cité de l’Image est un incontournable. Le site regroupe le Musée de l’Image et l’Imagerie d’Epinal, des lieux qui vous font voyager dans le temps et dans la culture locale.

Prenez plaisir à visiter ces endroits fascinants. L’univers des illustrations ne compte pas que des images anciennes. On y retrouve aussi des devinettes, des machines d’imprimerie, des photographies ou encore de la peinture.

Les principaux lieux d’intérêt des Vosges

Les communes vosgiennes possèdent chacune une identité particulière. Il est ainsi difficile d’établir un classement. Par contre, vous pouvez vous inspirer de vos centres d’intérêt pour orienter vos visites et activités.

Pourquoi venir dans les Vosges
Fraispertuis-City est un choix judicieux pour se divertir en famille. Il s’agit d’un parc d’attractions qui vous embarque dans les univers du Far-west, des pirates, de Las Vegas…. Il existe tellement d’activités qu’il faut compter au moins une journée entière pour faire le plein de bons souvenirs. Ce parc vous attend à Jeanménil, en plein cœur de la forêt des Vosges.

Les amateurs de randonnée et les amoureux de la nature ont le choix parmi de nombreux sites. Le lac Blanc, le lac Noir et le lac Gérardmer sont aussi intéressants que la grande cascade du Tendon. Vous pouvez aussi longer le col du Bonhomme pour vous extasier devant l’authenticité des paysages.

Pour le ski, il a largement le choix entre Kastelberg, la Bresse Hohneck et autres stations. L’hiver dans les Vosges, c’est également les plaisirs du patinage, de la luge, le bonheur de skier en pleine nuit ou aux aurores. En d’autres termes, il y a vraiment de quoi vous plaire.

Côté patrimoine bâti, le fort d’Uxegney mérite amplement une visite. Il possède un passé militaire que vous retrouverez aisément en parcourant les différentes pièces. Le Musée du Textile établi à Ventron permet de découvrir tout un univers de créativité et de savoir-faire. Vous pourrez vous procurer des articles souvenirs en vous rendant dans la boutique du musée.

L’agriculture biologique dans les Vosges

La conversion vers l’agriculture biologique (AB) prend essentiellement son essor en 2015. A la fin du mois de juin 2017, ce sont plus de 170 exploitations qui adoptent l’agriculture biologique. Le lait et la viande se développent parallèlement à la production maraîchère.
L'agriculmture dans les Vosges
Les agriculteurs bio ont décidé de créer un groupe du nom de GAB 88 (comprenez Groupement des Agriculteurs Biologiques du 88). Ensemble, ils étudient les multiples options pour faire progresser leurs activités, toujours dans le respect de l’écologie. Le partage et l’échange donnent lieu à des accompagnements adaptés à leurs besoins. Cela permet à l’AB vosgienne de connaître un développement constant et rapide.
Des réunions sont organisées très régulièrement. Elles s’articulent autour de thèmes comme l’impact de l’AB sur la santé humaine, les répercussions sur l’environnement. Ces agriculteurs abordent également le sujet du parrainage, accompagnant ainsi ceux qui démarrent leur conversion à atteindre leurs objectifs.

L’agriculture biologique est un sujet qui importe énormément aux vosgiens. On comprend pourquoi leurs recettes sont aussi gourmandes, sachant que les ingrédients sont cultivés de la manière la plus saine.


Tofaille des Vosges, la spécialité d’Epinal


Tofaille est un mot né à Gérardmer qui signifie “à l’étouffée”. Autrefois, les vosgiens laissaient leur tofaille mijoter des heures entières dans une grande marmite en fonte. La recette de base, composée de pommes de terre et de lard se dégustait durant les soirées d’hiver, en famille. Il existe aujourd’hui plusieurs variantes, les unes aussi savoureuses que les autres. D’ailleurs, voici de quoi vous aider à préparer une tofaille comme le ferait un spinalien.

La Tofaille, spécialité d'épinalIngrédients pour 8 à 10 personnes :
- 3 kg de pommes de terre à chair ferme, de type “charlotte”
- 2 kilos de collet de porc fumé
- 20 tranches de lard fumé
- 2 à 3 gros blancs de poireau
- 1 gros oignon
- 500 ml de crème fraîche
- 250 ml de vin blanc
- poivre

Étapes de préparation :
1/ Epluchez les pommes de terre, lavez-les puis coupez en rondelles de 5 mm d’épaisseur à l’aide d’une mandoline Kitchen.fr . Réservez.
2/ Emincez les blancs de poireau et l’oignon.
3/ Retirez les couennes puis disposez la moitié des tranches de lard dans le fond d’une grande marmitte. Un modèle en terre serait l’idéal mais si vous n’en avez pas, de l’inox peut très bien convenir.
4/ Taillez le collet fumé en leur donnant une épaisseur de 1,5 et disposez sur le lard.
5/ Parsemez le tout avec les poireaux et l’oignon.
6/ Recouvrez le tout des rondelles de pommes de terre.
7/ Placez le reste des tranches de lard sur les pommes de terre et poivrez.
8/ Arrosez votre préparation avec le vin blanc et la crème fraîche.
9/ Couvrez la marmite et faites cuir au four à 200°C. Après une heure de cuisson, baissez le thermostat à 180°C et laissez encore cuire 2 heures.
10/ Servez immédiatement, sans sortir de la cocotte. Sinon, il est possible de conserver votre tofaille 3 jours au réfrigérateur.

Options alternatives :
- faire suer le lard à feu doux avant d’en tapisser le fond de votre cocotte;
- faire revenir les oignons et le poireau avec 1 cuillerée à soupe d’huile d’olive avant de les incorporer au reste des ingrédients;
- opter pour une cuisson de 2 heures à feu doux au lieu d’une cuisson de 3 heures au four.

Vous avez certainement remarqué que cette recette ne fait pas référence au sel. En fait, le collet et le lard sont déjà suffisamment salés. Il est donc inutile d’en rajouter.

Il est judicieux de se servir d’une mandoline lorsque l’on prépare une tofaille vosgienne. Il vous suffit de régler la largeur des lames pour obtenir des tranches de la bonne dimension. En outre, les découpes seront beaucoup plus régulières, plus précises. Pensez à vous aider d’un poussoir pour simplifier votre préparation.

La tofaille se déguste très bien avec de la salade verte. Côté boisson, laissez-vous tenter par un pinot noir qui fait ressortir les saveurs et les arômes de votre préparation.